Devenir auto-entrepreneur : quelles conditions ?

Être son propre patron, sans qu’aucune autre personne ne vous donne d’ordre, ne soit la plupart du temps derrière votre dos à surveiller vos moindres faits et gestes. Qui n’en a jamais rêvé ? Sachez qu’il est possible d’échapper à tout cela en créant sa propre entreprise et devenir auto-entrepreneur. Beaucoup en rêve, mais malheureusement, nombreux sont aussi ceux qui hésitent encore à franchir le pas, sous prétexte que créer une entreprise individuelle n’est pas donnée à tout le monde. Est-ce vrai ? Qui peut devenir auto-entrepreneur ? Quelles sont les conditions pour devenir auto-entrepreneur ? Quelles sont les démarches à suivre pour le devenir ?

Qui peut devenir auto-entrepreneur ?

L’auto-entrepreneuriat est ouvert à tous. Qu’il soit demandeur d’emploi, retraité, étudiant, homme ou femme au foyer, fonctionnaire ou étranger. Tout le monde peut acquérir le statut d’auto-entrepreneur. Même les mineurs de plus de 16 ans peuvent bénéficier du statut à condition d’obtenir l’émancipation par décision du juge.

L’auto-entreprise est effectivement un régime spécifique appartenant à la famille des entreprises individuelles. Un régime auquel les entrepreneurs individuels peuvent choisir afin de bénéficier d’un régime administratif simplifié. De ce fait, toute personne souhaitant devenir auto-entrepreneur devra être libre d’organiser son travail, sans contrainte, sans qu’aucune autre personne ne lui donne des directives à suivre pour son travail ou ne verbalise ses manquements à ses différentes tâches.

Il y a même des entreprises proposant de vous accompagner dans votre création d’entreprise. Pour plus d’informations à ce sujet, rendez-vous sur formalizi.fr/.

Quelles sont les conditions requises pour être auto-entrepreneur ?

En fait, les conditions pour devenir auto-entrepreneurs sont multiples, mais assez simples. Pour devenir auto-entrepreneur, il faut que la personne soit avant tout en âge de travailler, âgée de plus de 18 ans ou exceptionnellement de plus de 16 ans. Une personne qui est capable de prendre ses propres décisions, d’avoir des responsabilités, et qui n’est pas sous interdiction de gérer ou d’exercer suite à une faute pénale ou un délit important.

Aucune qualification ni diplôme précis n’est requis. Certains postes-clés requièrent toutefois un certain niveau d’étude ou de diplôme. En ce qui concerne la société elle-même, pour certains types de sociétés, il faut que celle-ci dispose d’un capital social minimal exigé lors de sa création. La capitale sociale pour une EURL n’est toutefois pas exigée. Elle peut effectivement être d’une valeur symbolique de 1 euro.

Comment obtenir son statut d’auto-entreprise ?

Voici donc les démarches à suivre pour obtenir le statut d’auto-entrepreneur. Avant toute chose, il faut effectuer une déclaration de début d’activité en ligne auprès de votre Centre de Formalité des Entreprises ou CFE en fonction de la nature de votre activité. Le CFE peut être, soit la Chambre de Commerce et de l’Industrie, soit la Chambre des métiers et de l’Artisanat, soit l’URRSAF pour les professions libérales ou encore le Greffe du tribunal de commerce. Une fois votre déclaration validée, vous recevrez plusieurs documents officiels à garder précieusement. Des documents qui prouvent notamment l’existence de votre auto-entreprise. Vous bénéficiez ainsi du régime fiscal pour auto-entreprise ainsi que d’un certain nombre d’aides à la création d’entreprise délivrée par l’État.