Peut-on être salarié et créateur d’entreprise ?

Dans la vie, il n’y a rien de mieux que d’avoir plusieurs sources de revenus. Mais, est-il possible d’être salarié et créer sa propre entreprise en même temps ? Les explications seront abordées dans cet article.

Que stipule votre contrat de travail ?

Avant de vous lancer dans la création d’entreprise alors que vous êtes encore salarié, vérifiez les clauses de votre contrat de travail. Plus précisément, prenez connaissance de l’existence de la clause d’exclusivité.

D’une part, si votre contrat stipule que vous ne pouvez pas avoir d’autres activités professionnelles rémunérées en dehors de votre travail, vous n’avez pas le droit de créer votre propre société. De ce fait, vous ne pouvez pas jouir de la qualité de salarié et créateur d’entreprise.

D’autre part, si le contrat ne mentionne aucune clause d’exclusivité, vous avez le plein droit de démarrer votre propre entreprise. Mais à condition que celle-ci n’ait pas les mêmes activités que la société de votre employeur. Toutefois, il est toujours préférable de parler de votre projet à ce dernier afin de garder une meilleure relation.

Exonération de charge sociale

Depuis le début de cette année 2019, l’ACCRE a été modifiée et devient ACRE ou Aides aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprises. Ce dispositif mentionne que toutes les personnes appelées « créateurs d’entreprise » ont le droit à une exonération de charges sociales pour le premier exercice. En outre, pour la création d’auto-entreprises, l’exonération est étalée sur les 3 premières années d’exercice. Les personnes qui veulent fonder une société doivent prendre connaissance de cet avantage.

Congé pour création de sociétés

Lorsque le moment de fonder une entreprise arrive, vous aurez besoin de beaucoup de temps. Ainsi, la loi offre une faveur aux créateurs d’entreprise. En effet, vous avez le droit de demander un congé d’une durée de 1 an renouvelable avec pour cause « la création d’entreprise ». Pendant ce moment, le contrat de travail du salarié et créateur d’entreprise sera en suspension. À la fin du congé, il peut reprendre son poste. Toutefois, sachez que l’employeur peut refuser ce congé si l’activité de votre future entreprise n’est pas bien détaillée. De plus, vous devez remplir quelques conditions : avoir au moins 2 ans d’ancienneté et ayant fait une demande 2 mois à l’avance auprès de l’employeur.

En guise de conclusion, la création d’entreprise est très sollicitée par l’État français. De ce fait, il est tout à fait possible de devenir salarié et créateur d’entreprise. Seulement, il faut respecter certaines conditions.