Quels sont les avantages et les inconvénients de la SASU ?

Lors d’une création d’entreprise, le choix de la forme juridique est une étape à ne pas négliger. En effet, celle-ci déterminera toutes les obligations de la société, allant de la gérance jusqu’à l’activité exercée. Mais encore, la forme juridique impacte fortement le régime fiscal à suivre par l’entreprise, d’où l’importance de faire le bon choix. D’ailleurs, nombreux sont les entrepreneurs qui ont, dernièrement, opté pour la SASU ou société par actions simplifiée unipersonnelle. Apparemment, cette option leur est bien favorable ; d’où la question suivante : quels peuvent être les avantages et inconvénients de la SASU ?

Un mode de gestion souple mais coûteuse

Il est important de prendre en compte les avantages et inconvénients de la SASU avant de la choisir. Contrairement à d’autres formes juridiques en entrepreneuriat, la SASU offre l’opportunité de fonder une société en solitaire, tout en limitant ses obligations juridiques selon son apport effectué. Ce qui semble attirer une grande majorité des créateurs d’entreprise. De plus, en SASU, il est tout à fait faisable de nommer une personne morale comme Président. Cependant, la société se catégorise en tant que société commerciale, et est ainsi soumise à quelques formalités obligatoires, pouvant lui être relativement coûteuse, dont les charges sociales annuelles et autres. Pour plus d’informations à ce sujet, plateforme formalizi est bien placée pour une éventuelle orientation.

Un régime fiscal avantageux mais non optimal

Pour une SASU, il est possible de globaliser l’imposition à l’IS. Encore, le pouvoir décisionnaire a le choix d’assujettir la société à l’IR. Quoi qu’il en soit, le prélèvement normal s’applique toujours, soit le respect des taux suivant le montant des profits. Ainsi, pour une SASU faisant un bénéfice en dessous de 38.120 €, elle profitera du taux d’imposition de 15% ; tandis qu’un taux de 28%, qui est un taux intermédiaire, se calculera sur tous les profits allant jusqu’à 500.000 €. Mais même si le régime fiscal de la SASU s’avère être facile et profitable, les actionnaires et le Président n’auront pas de couvertures sociales s’ils ne sont pas rémunérés. Alors, à vous de peser les avantages et inconvénients de la SASU en termes de fiscalités.

Existence d’une protection sociale minime

En analysant les avantages et inconvénients de la SASU en matière de protection sociale, le point positif est qu’il existe une couverture sociale. Par contre, celle-ci est très mince, voire minime, par rapport à celle dont les autres formes juridiques bénéficient. Bien sûr, il est très facile pour une SASU de changer de statut à tout moment, pour pouvoir améliorer sa situation.